Actualités

Le volontariat chez les Eclés, c’était top!

Le volontariat chez les Eclés, c’était top!
Actualités

Le volontariat vu par Jéhovanie LOVESSE (Scoutisme Béninois) et Maïmouna KEBE (Eclaireuses et Eclaireurs du Sénégal)

Avant notre arrivée au centre EEDF de la Planche, on imaginait le scoutisme en France comme un scoutisme de plein air et on se disait qu’on retrouverait des scouts partageant les mêmes valeurs que nous et mettant en œuvre les mêmes types de projets: préservation de l’environnement, formations au leadership, formation à la gestion de projet, développement communautaire, etc. En gros, on était rassurées et on avait hâte de commencer.

Maïmouna-  A mon arrivée, j’ai intégré la meute, le groupe de louveteaux, en tant qu’ animatrice. J’ai participé à des tas d’ateliers manuels et culinaires et j’ai passé beaucoup de temps à entretenir les jardins du domaine: le jardin cosmique, le jardin médicinal, le jardin crudivore et le jardin perpétuel. Passionnée de cuisine, j’ai fait découvrir les repas sénégalais et j’ai pris plaisir à découvrir une cuisine que je ne connaissais pas. Le froissartage, la construction en bois avec des ficelles, est une chose que je n’avais jamais fait auparavant. Je ne manquerai pas de le reproduire, de retour chez moi, au Sénégal. De même, la cuisine franco-sénégalaise et les animations que j’ai vécu ici sont autant d’éléments que j’emporte dans mon sac à dos.

Jéhovanie-  Au travers de cette mission, j’ai découvert des techniques de jardinage et de compost comme l’utilisation des déchets pour enrichir le sol. J’ai participé à des repas trappeurs, j’ai fait des animations, j’ai appris à utiliser les plantes du jardin pour en faire des tisanes et des sirops aux diverses vertus (antitussif, digestif, favorisant la circulation sanguine) et j’ai appris la démarche « zéro déchet »; autant de connaissances qui m’accompagnent au Bénin. J’ai aimé partager les techniques d’animations du Scoutisme Béninois : des jeux, des chants, des histoires! 

Ce n’était pas toujours évident de parler tout le temps français, de s’adapter à une nouvelle culture et de gérer l’éloignement avec nos proches mais, alors que nos missions se terminent nous rentrons fières et contentes d’avoir pu vivre cette aventure.

Vivre le scoutisme dans le monde et Vive Baden Powell !!!

 

J'aide les EEDF
à proposer des activités à tous les enfants

Je fais un don

Les EEDF, association de scoutisme laïque reconnue par :