Actualités

Le scoutisme, une éducation au respect de l’égalité des genres

Le scoutisme, une éducation au respect de l’égalité des genres
Revues

Depuis que les récents scandales de harcèlement sexuel ont eu une forte résonance médiatique, il est apparu clairement qu’il y a encore beaucoup à faire pour aboutir à l’égalité des genres. Sous le hashtag #metoo [moi aussi], des femmes du monde entier ont rendu évident ce que les statistiques disent depuis des années : il y a encore de nombreuses femmes qui font l’expérience du harcèlement sexuel, de la violence et de la discrimination. Mais l’enjeu qui concerne les femmes dans toute communauté, ce n’est pas uniquement la violence, mais aussi la question du droit des femmes à l’éducation, aux opportunités économiques, à la possibilité d’avoir des postes de dirigeantes et à la participation civile. Quoi qu’il en soit, ce ne sont pas seulement les filles et les femmes qui souffrent de ces inégalités de genre. Les garçons et les hommes sont également confrontés à des problèmes spécifiques à leur genre. On peut citer l’espérance de vie plus basse ou le fait que les normes sociales soient strictes concernant des comportements jugés comme «dignes d’un homme». Tout cela peut limiter grandement le potentiel des femmes comme celui des hommes. Les attitudes et les rôles stéréotypés se forment à un très jeune âge. C’est le moment où il faut commencer à travailler avec les filles et avec les garçons pour les inciter à une approche plus ouverte.

Le scoutisme comme outil

Dans nos mouvements de jeunesse, tel que le scoutisme, nous avons une immense opportunité : celle de pouvoir initier un changement de mentalité. Ces jeunes vont être les citoyens de demain. Ils peuvent être force de changement dans le futur. Dans le
scoutisme, on cherche à construire des espaces protégés, où tout le monde est le bienvenu et à l’opportunité d’exprimer ses besoins. On ne dit pas à nos membres ce qu’ils doivent croire ou savoir, on donne aux enfants et aux jeunes la possibilité d’apprendre les uns des autres, tout en respectant les opinions de chacun.

L’Association Mondiale des Guides et Éclaireuses a développé des programmes intéressants dans des domaines liés à l’égalité entre les genres. Par exemple, le programme «Free being me» [«Libre d’être moi»] a pour objectif de faire prendre conscience que les modèles de beauté, basés sur des stéréotypes genrés, ne peuvent être atteints. Il incite les filles à être fières de leurs capacités et compétences. Un autre programme, «Stop the violence» [«Stop à la violence»] aide les filles et les jeunes femmes à faire face à toutes formes de violences genrées, en leur enseignant à les reconnaître et à agir pour les combattre. Le programme d’activités prévoit également des solutions pour faire participer les garçons et les hommes à cette discussion. En Allemagne, la plupart de nos associations sont co-éduquées, ce qui veut dire que nous avons des groupes mixtes de filles et de garçons. Dans ces groupes, on peut agir en faveur de l’égalité des genres en gommant les stéréotypes genrés. Cela se fait par étape : par exemple en partageant toutes les tâches – tous les garçons participent à la cuisine, toutes les filles sont impliquées dans la préparation du feu ou le montage des tentes. Dans les rôles à responsabilité, on essaie d’avoir une réelle représentation de tous les genres. On intègre aussi activement à nos activités des programmes (comme ceux déjà cités précédemment) pour susciter une prise de conscience sur ces questions.

Un avenir a construire

J’espère que nous pourrons être le facteur de ce changement que nous espérons voir dans le monde. J’espère aussi que nous pourrons aider les jeunes, quel que soit le genre dont ils/elles se sentent le plus proches, afin qu’ils/elles s’épanouissent pleinement en développant leur potentiel propre.

Viviane Haschka, Scoute Allemande de l’Association BdP

J'aide les EEDF
à proposer des activités à tous les enfants

Je fais un don

Les EEDF, association de scoutisme laïque reconnue par :